0
Votre panier est vide

C'est au pays de Forcalquier, classé "Site Remarquable du Goût", en Haute Provence, que Distilleries et Domaines de Provence élabore depuis plus de cent ans des apéritifs et des liqueurs de Provence.

Fondée en 1898, Distilleries et Domaines de Provence, est l'héritière d'une tradition plusieurs fois millénaire : celle de la cueillette des simples dans la montagne de Lure, renommée pour la richesse et l'abondance de ses espèces végétales.

C'est ici que dès le Moyen-Age, les ramasseurs d'herbes médicinales se font colporteurs en distillant ces herbes précieusement récoltées. Au cours des XVIIème et XVIIIème siècles, ces colporteurs s'installent dans de nombreuses villes de la région, comme marchands droguistes ou apothicaires.

Ce n'est qu'à la fin du 19° siècle que les distillateurs se spécialisent dans la production de liqueurs et d'apéritifs.
Aujourd'hui, ce savoir-faire se perpétue depuis plus de cent ans au sein d'une même entreprise, Distilleries et Domaines de Provence, et se diffuse dans le monde entier, pour le plus grand plaisir des amateurs de spiritueux ....

Méthode de fabrication

La plupart de nos produits sont issus de techniques authentiques de macération et de distillation de plantes et de fruits sélectionnés. Ces procédés donnent naissance respectivement à des infusions et à des esprits.

Distilleries et Domaines de Provence se démarque par sa large gamme de liqueurs de qualité : l’excellence du Pastis Henri Bardouin, l’authenticité de la gamme Absente et notamment l’audacieuse Crème d’absente, et par ses liqueurs traditionnelles et liqueurs cocktails.

Distilleries et Domaines de Provence a su revisiter les recettes d’antan autour du vin pour vous proposer une large gamme d’apéritifs à base de vin issue de la fermentation alcoolique de raisins de Provence. 

Pastis Bardouin et épices
Distilleries de Provence - Les distillateurs

Entrez dans notre histoire

Situé à égale distance du Rhône, des Alpes et de la mer, à mi-hauteur entre plaine et montagne (tout en recevant les derniers effluves atlantiques), le pays de Forcalquier bénéficie d’un climat unique très favorable à la présence d’un grand nombre de plantes.
Le département des Alpes de Haute-Provence est considéré d’ailleurs comme l’un des plus riches de France pour l’abondance et la variété des espèces végétales qui y poussent, ainsi que le nombre des associations végétales rencontrées. 

En 1896, un botaniste dénommé Théodore Coste écrivait à ce sujet « qu’il y avait autant de variétés de plantes dans ce pays dominé par la montagne de Lure que de la Méditerranée à l’Océan du Nord ».

Mais les droguistes de Lure ne se contentèrent pas de vendre les plantes. En effet, à partir de la fin du 18ème siècle, ils les distillaient pour élaborer des essences pures ou des mélanges qui étaient ensuite exportés. C'est ainsi qu'apparurent les élixirs.
Les distillateurs, à la fois pharmaciens et fabricants de spiritueux, se spécialisèrent à la fin du 19ème. A cette époque, toute une série de médicaments deviennent des « sirops » puis des liqueurs que l’on consomme plus pour le plaisir.

Les techniciens se spécialisent et dans le pays de la montagne de Lure jusqu’à Manosque, on compte alors plus de vingt distilleries qui fabriquent des spiritueux et de la liqueur d’absinthe.
C'est de cette tradition dont nous sommes les héritiers.